Un nouvel espace Margaret’s Place au Lycée de Taiarapu Nui

Le nouvel espace Margaret’s Place, situé au cœur du lycée polyvalent de Taiarapu Nui, a été officiellement inauguré ce jeudi 29 septembre 2022.

Accueillie par le Proviseur du lycée, Monsieur Jérôme Le Guillou, Madame la Ministre de l’Education, Christelle Lehartel, était accompagnée du vice-recteur de Polynésie française, Thierry Terret, de Mareva Georges Marciano, de la fondation Paul et Mareva Marciano, et des fondateurs du programme Margaret’s Place, Joe et Ali Torre, qui ont fait le déplacement depuis New-York.

Le directeur de cabinet de la ministre de l’Education, Thierry Delmas, le maire de Taiarapu Est, Anthony Jamet, des représentants de l’assemblée de Polynésie française, mais aussi de la Direction de la santé, de la DSFE, du Fare Tama Hau, de l’OPT, en tant que partenaires engagés en faveur de la jeunesse, et plusieurs personnalités publiques telles que Vaimalama Chavez, Gabilou, ou encore Sabrina Laughlin, étaient également présents.

Ils ont été accueillis par une haie d’honneur à l’initiative des élèves ambassadeurs de Margaret’s Place, sur fond musical animé par le groupe “évènementiel” du lycée de Taiarapu Nui, piloté par Manoah Faaterehia, élève de Terminale et vice-président du CVL, en collaboration avec l’association Pacific Prod.

Une fois les invités installés, le maitre de cérémonie, Tamahere TRIGUEROS, élève de Terminale, a annoncé l’ouverture des discours, en commençant par celui du Proviseur de l’établissement, suivi du couple Torre, fondateurs du programme Margaret’s Place, de Mareva Georges Marciano et de la Ministre de l’Education.

La ministre de l’Education, Christelle Lehartel, a déclaré être “convaincue du rôle majeur de ces dispositifs pour lutter contre le décrochage scolaire et favoriser le bien-être et la réussite des élèves”.

Pour rappel, le dispositif Margaret’s Place s’est implanté sur le territoire, d’abord au Lycée du Diadème en 2021, puis au lycée de Taiarapu Nui, à l’initiative d’un partenariat entre la Fondation Paul et Mareva Marciano et le Ministère de l’Education. Il fait l’objet d’un co-financement sur trois ans à hauteur de 30 millions de francs pacifique, comprenant l’aménagement et le fonctionnement de la salle, et le salaire à plein temps d’une psychologue clinicienne. Le dispositif permet aux élèves de bénéficier au cœur du lycée, d’une prise en charge psychologique en individuel ou en groupe. Il prévoit aussi tout au long de l’année scolaire, la mise en œuvre de campagnes de prévention, co-construites avec les élèves,autour des différentes formes de violence.

Une élève de seconde, PAHUIRI Tahia, élue ambassadrice de Margaret’s Place en début d’année scolaire, s’est exprimée face à l’assemblée, pour décrire combien ce nouveau dispositif était important pour elle. Elle a insisté sur le fait que Margaret’s Place lui avait permis, enfin, de “se libérer d’un lourd fardeau”, de “s’ouvrir et de trouver une aide et une écoute” auprès de Poihere ARNAUD, psychologue clinicienne, en charge de Margaret’s Place au lycée de Taiarapu Nui. Désormais, Tahia a indiqué qu’elle ne se sentait “plus seule” et que “Margaret’s Place était un refuge pour tous les élèves”. Elle a fini son discours, par une citation de Nelson Mandela, au nom des 22 autres élèves élus ambassadeurs Margaret’s Place, pour rappeler leur engagement à jouer un rôle actif au sein du lycée et à défendre les autres : “ Nous travaillerons ensemble, pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où il y a le conflit, et donner l’espoir là où règne le désespoir”.

Tuarikirau TEIXEIRA, élève de Terminale et ambassadrice Margaret’s Place s’est également exprimée en anglais, en vue de traduire le discours de Tahia, pour le couple Joe et Ali Torre.

Pour célébrer ce second espace Margaret’s Place, les élèves internes et l’équipe pédagogique ont préparé une cérémonie culturelle, rythmée de danses et de chants originaires des 5 archipels de la Polynésie.

La liane végétale a ensuite été rompue par la Ministre de l’Education, le proviseur de l’Etablissement, le couple Torre, et Mareva Georges Marciano, à l’aide de deux pierres selon la tradition polynésienne, marquant ainsi l’ouverture officielle de Margaret’s Place au lycée de Taiarapu Nui.

Un succulent buffet aux saveurs locales a été préparé et servi par les élèves de CAP de la spécialité “Agent Polyvalent de Restauration” et leurs professeurs.

Enfin, pour clôturer cette matinée, l’ensemble des invités ont pu visiter l’espace Margaret’s Place. Les élèves ambassadeurs, mais aussi ceux de la Terminale ST2S et leur professeure principale, Madame GOMEZ, ont réalisés pour l’occasion des affiches de sensibilisation autour du thème de la violence domestique. En effet, le jour de l’inauguration marquait aussi l’ouverture de la première campagne de prévention organisée à Margaret’s Place, sur les violences domestiques.

 

L’ensemble des agents du lycée, notamment Génie, ont confectionné et orné la salle de magnifiques bouquets.

Pour Juliette BRETTNACHER, élève interne originaire de Ua Pou, en CAP “Agent Polyvalent de Restauration”, “Margaret’s Place m’apporte du bonheur et me permet de ne pas rester focalisée sur mes problèmes. C’est aussi un endroit qui m’apporte beaucoup de connaissances, où on peut parler de la violence et apprendre justement comment briser le cycle de la violence. Aujourd’hui, dès que je peux, je viens à Margaret’s Place et je me sens un peu comme à la maison”.

Pour elle, l’implantation de Margaret’s Place sur le Fenua, est “un grand pas pour l’Education et les jeunes”. Elle ajoute “On avait vraiment besoin d’un lieu comme celui-là, parce que beaucoup d’entre nous sommes perdus. L’inauguration de Margaret’s Place était magnifique. Le fait d’avoir vu celui qui a fondé Margaret’s Place était très émouvant. Je ne vais jamais oublier le sourire de Joe Torre lorsqu’il nous a vu”.

Article pour le site internet du lycée, rédigé par les élèves Ambassadeurs de Margaret’s Place.

 

Photographe : Laurent Bernardin

 

Lu 613 fois
Haut de page